Phoénix : Sun shine and sun rise !

La banalisation, la diversité des produits psycho actifs ainsi que les consommations excessives chez nos jeunes nous inquiètent.
Le décrochage scolaire, les problèmes psychiques et l’exclusion est en augmentation chez nos jeunes et jeunes adultes. Il est nécessaire de pouvoir échanger pour une meilleure prévention et un meilleur repérage.

Echanger sur le savoir d’autres partenaires de la santé et du social afin d’apporter des techniques nouvelles et innovantes d’approche et de prises en charge pour une meilleure insertion socio-professionnelle. De plus, la France est en retard en termes de nouvelles techniques d’approches et de prise en charge et l’éducation nationale est aussi inquiète de ces nouveaux comportenents.

Les dangers des consommations de produits psycho actifs est un réel danger du fait que le cerveau ne soit pas arrivé à maturité. Des dégâts irréversibles psychiques pour certains font de ces causes un problème de santé public. Il est prouvé scientifiquement par une étude que les dégâts du cannabis de plus en plus chargé en Tétrahydrocannabinol (molécule active du cannabis sur le cerveau) génère une perte du coefficient intellectuel de 8 points de façon irréversible.

La prévention reste la première barrière. Il est important de noter également la recrudescence et l’augmentation de l’exclusion, de la marginalisation et de la violence de ces jeunes. Prévenir plutôt que guérir est le leitmotiv de ce séminaire.

On estime qu’environ 90% des personnes sont victimes d’une quelconque dépendance. Cette dépendance peut aller d’une simples habitude à des dépendances impliquant un potentiel de destruction physique et mentale. La dépendance peut porter sur des substances (médicaments, drogues, etc.) ou non (travail, internet, etc.).

L’OMS ( Organisation Mondiale de la santé) définit l’addiction comme « un état de dépendance périodique ou chronique à des substances ou à des comportements ». La dépendance se caractérise par la survenue de symptômes de sevrage en cas d’absence de la substance ou activité addictive, ainsi que par le développement d’une tolérance impliquant une augmentation de la dose nécessaire – quels que soient les signes de destruction physique ou psychique.

Capture dÔÇÖe¦ücran 2015-04-07 a¦Ç 09.32.21

« Ce séminaire est fait de façon à ce que chaque jeune participant, ancien dépendant, de chaque pays présent puisse apporter son expérience, ceci valorisant son parcours autour des jeunes publics cibles présents lors des actions ludiques, interactives, sportives, artistiques de cet échange. Il en effet prévu d’intervenir dans des collèges et lycées de la région de l’ouest Lyonnais », a déclaré Frédéric WEBER, président de l’association FenêtreS.

 

L’objectif du séminaire a été d’apporter des solutions pour lutter contre les exclusions, d’établir des coopérations avec des partenaires privés ou publics du territoire local, régional, national afin de favoriser l’insertion de ce jeune public à risques, dépendants, anciens dépendants ou dépendants stabilisés.

Ce projet doit être instructif, enrichissant, apportant des techniques nouvelles en terme de prévention des conduitesmarie noelle à risques ou du risque addiction.

« Qui d’autre peut mieux crédibiliser nos actions que ces jeunes apportant de par leurs témoignages un avenir serein et positif cassant les préjugés et les idées reçues sur la stygmatisation des jeunes personnes dépendantes? », a ajouté aussi Marie Noëlle WEBER, la coordinatrice du projét.

Tous les participants présents pendant le séminaire ont été des professionnels de la santé ou de l’action sociale, mais aussi des jeunes, anciens dépendants, âgés de 18 à 25 ans.

 

Galerie photos

Publicités

Une réflexion au sujet de « Phoénix : Sun shine and sun rise ! »

Les commentaires sont fermés.