« TOWARD NO DRUG ABUSE » – Pas d’abus de drogue

FenêtreS a été sélectionné par la commission européenne pour
participer au projet ALLEGATO 2 : « Alliés contre la drogue »

(ERASMUS KA2)

L’usage d’alcool et de tabac est en augmentation dans la plupart des pays. Les jeunes commencent à
fumer et à boire de l’alcool de plus en plus tôt et varie d’un pays à l’autre.
Au cours de cette période, ils courent aussi le plus grand risque d’essayer d’autres substances
psychoactives car la propagation des drogues illicites dans le monde occidental est en pleine
expansion. L’usage de drogues est devenu l’un des fléaux les plus graves.
Les jeunes / les pairs constituent une partie importante du travail de prévention des jeunes. L’objectif
principal de notre proposition est de promouvoir une méthodologie formelle anonyme pour prévenir
l’abus d’alcool et de drogues et de développer la fonction de pair/expert.

article

Objectifs spécifiques :
– Développer et renforcer les compétences clés des jeunes travailleurs pairs, inclus dans le projet.
L’équipe du projet a effectué une évaluation des connaissances et des compétences acquises dans deux
groupes différents;
– Échange de bonnes pratiques concernant l’éducation à la prévention : les participants feront partis du
congrès international sur la prévention des risques liés aux addictions au Portugal. Il sera organisé par
les différents partenaires du projet.
Organisations Partenaires : 6 organisations provenant d’Italie, de Turquie, de Grèce, de France, de
Roumanie et du Portugal, toutes impliquées dans le secteur de la jeunesse sur cette thématique.
Résultats attendus : Création d’un guide d’intervention pour les travailleurs de jeunesse. L’idée est de
développer une brochure d’information sur les bonnes pratiques de prévention des addictions.
Public cible : Jeunesse, Jeunes travailleurs, étudiants, éducateurs
Impact : Développement de l’innovation sociale dans le domaine de la prévention de la toxicomanie.
Construction et promotion de nouveaux modèles éducatifs non formels, complémentaires et efficaces.
Construction et développement de programmes de formation de pair/expert.

article2

Publicités

Communiqué de Presse/Press Release

Communiqué de presse

Projet Européen – “Volunteering to Support Women Rights”

L’Union of Women Associations of Heraklion Prefecture, en coopération avec l’organisation française Eurocircle Rhones Alpes et l’organisation espagnole Asociacion Deses 3, met en œuvre le projet Européen “Volunteering to Support Women Rights”, dans le cadre du programme “Erasmus+ European Voluntary Service – EVS”.

Le projet “Volunteering to Support Women Rights” offre l’occasion à deux jeunes de France et d’Espagne de s’engager pendant 10 mois dans le travail fait par l’UWAH, à travers un Service Volontaire Européen, à Héraklion, au centre de l’île de Crète, en Grèce.

Le 8 septembre 2017, UWAH a accueilli dans ses bureaux les volontaires Myriam Didry en provenance de France et Rebeca Rodrigo en provenance d’Espagne. Le but du projet est de donner l’occasion aux volontaires de s’engager et d’acquérir directement l’expérience du travail local, non gouvernemental, fait dans une organisation sans but lucratif, dans une configuration culturelle différente. Les volontaires seront activement engagés dans les problématiques importantes de l’aide sociale et l’intégration des personnes désavantagées, et les activités se concentreront principalement sur les droits des femmes et la protection des victimes de violence conjugale. Le projet donnera l’opportunité de travailler sur des éléments innovants dans le domaine des abus conjugaux et il va promouvoir aussi la compréhension, la sensibilisation sur les questions des droits des femmes et la situation quant aux abus conjugaux en Grèce.

Le but principal des organisations coopérantes est de promouvoir les principes du volontariat et d’offrir des services à la communauté ainsi que d’offrir l’opportunité aux jeunes de travailler dans un réglage cultural différent et perfectionner leurs compétences multiculturelles. Nous espérons que les initiatives comme celles-ci puissent encourager de plus en plus les personnes à travailler dans le domaine de la promotion des droits de l’homme. La coopération transnationale et les échanges de jeunes sont essentiels dans cette direction, puisqu’ils constituent une base solide pour la réalisation de ces objectifs. Le Service Volontaire Européen – SVE aide des jeunes à voyager à l’étranger pour participer à des projets de volontariat. Cela permet aux jeunes entre 17 et 30 ans de s’engager à temps complet, à travers un engagement personnel, dans le travail d’une organisation sans but lucratif.


English Version

Press Release

European Project – “Volunteering to Support Women Rights

The Union of Women Associations of Heraklion Prefecture, in cooperation with the French organization Eurocircle Rhones Alpes and the Spanish organization Asociacion Deses 3, implements the European projectVolunteering to Support Women Rights”, in the framework of the Erasmus+ European Voluntary Service – EVS programme.

The project “Volunteering to Support Women Rights” offers the opportunity to two young persons from France and Spain, to engage, through the European Voluntary Service, with the work of the UWAH, for 10 months, in Heraklion, Crete, Greece.

On September 8th 2017, UWAH has welcomed in its offices, the volunteers Myriam Didry from France and Rebeca Rodrigo from Spain. The aim of the project is to give the opportunity to the volunteers to get involved and gain hands-on experience on the daily work of a local, non-governmental, non-profit organization, in a different cultural setting. The volunteers will actively engage with significant issues related to social care and inclusion of disadvantaged groups, focusing mainly on women rights and the protection of victims of domestic violence. The project will offer the opportunity to work on innovative elements in the field of domestic abuse and will promote understanding and awareness on women rights issues and the situation regarding domestic abuse in Greece.

The main objective of the cooperating organizations is to promote the principles of volunteering and offering services to the community as well as offer the opportunity to young people to work in a different cultural setting and improve their multicultural skills. Our hope is that such initiatives will encourage more and more people to work in the field of the promotion of human rights. Transnational cooperation and exchanges of youth play an essential role towards that direction, as they comprise a solid basis for the achievement of these objectives.

The European Voluntary Service – EVS helps young people travel abroad to participate in volunteering projects. It enables young persons between 17-30 years old to engage on a full-time basis, through personal commitment, in the work of a non profit organization.

 

Nous témoignons pour vous: comment faire une mobilité européenne sans diplôme ou expérience professionnelle ?

 

A 24 ans, Patricia, en Service volontaire européen (SVE) au sein d’Eurocircle Rhône-Alpes, n’avait jamais vécu à l’étranger, mais avait fait quelques voyages auparavant. Elle voulait vivre une expérience de mobilité à l’étranger, mais elle se sentait bloquée faute de diplôme et d’expérience professionnelle.

«  J’avais comme projet de partir à l’étranger pour gagner en autonomie et vivre une expérience différente de mon quotidien en Roumanie, tout en développant ma capacité de communiquer dans une langue que je ne maîtrisais pas bien. Je voulais aussi voyager, découvrir une autre culture et rencontrer de nouvelles personnes  », raconte Patricia.

Cette motivation l’a amené à s’investir dans une association européenne de sa ville, où elle a découvert que le programme Erasmus+ peut offrir la possibilité de partir à l’étranger, même sans avoir un diplôme, une expérience professionnelle, des compétences linguistiques ou des moyens financiers. Il lui restait seulement à trouver un volontariat qui répondait à ses attentes, dans le pays de son choix  ! En bénéficiant de l’appui de son association, Patricia a trouvé une offre intéressante sur la plate-forme en ligne dédiée au Service Volontaire Européen. Elle a passé un entretien Skype avec la structure d’accueil en France et a été sélectionnée parmi plusieurs candidats. Toutes ces étapes ont été vite accomplies et, un mois plus tard, elle emménageait à Lyon  !

Mais Erasmus, ce n’est pas que pour les étudiants  ?!

Erasmus est généralement connu comme un dispositif permettant seulement aux étudiants de faire leurs études en Europe. Pourtant, depuis 2014, Erasmus est devenu Erasmus+ Jeunesse et Sport, en réunissant tous les anciens programmes européens de mobilité, tels que  : Leonardo da Vinci, Comenius, Erasmus, Erasmus Mundus, Grundtvig, Jeunesse en Action et Jean Monnet.

Le « plus » signifie donc des possibilités de départs pour les jeunes de 13 à 30 ans, quelque soit leur diplôme ou formation, mais aussi pour les travailleurs de jeunesse souhaitant acquérir des compétences professionnelles dans un autre pays.

Ainsi, tout un éventail d’organismes, comme des mairies, des écoles, des organisations à but non lucratif ou des structures de jeunesse, peuvent mener des projets de mobilité européenne  ; on y retrouve le Service Volontaire Européen effectué par Patricia, mais également des échanges de jeunes et des formations pour les professionnels de jeunesse.

Une mobilité européenne pour tous les goûts?

«  Je cherchais des possibilités de partir à l’étranger sur le long terme quand j’ai découvert le Service volontaire européen. J’ai assisté à une soirée d’information organisée par l’association Eurocircle Rhône-Alpes et j’ai découvert qu’il est possible, même dans mon cas (sans diplôme et sans parler une autre langue que le français), d’avoir une expérience de mobilité en Europe grâce au SVE  », nous raconte Jérémy, un jeune français en service volontaire européen pour 2 mois en Espagne.

Concrètement, le Service Volontaire Européen peut être une alternative pour tous les jeunes qui souhaitent découvrir une autre culture, apprendre une langue ou acquérir de l’autonomie, mais également pour ceux qui se cherchent encore et qui n’ont pas trouvé leur voie.

Les missions réalisées par les volontaires portent en général sur l’animation socio-culturelle, protection de l’environnement, aide aux personnes en difficulté, sport, médias et information des jeunes etc. Cette diversité d’activités représente pour les jeunes un enrichissement culturel et personnel qui peut parfois évoluer en opportunité professionnelle.

Par exemple, Alexandra, une jeune roumaine en service volontaire européen pour Eurocircle Rhône-Alpes, mène des activités interculturelles avec des jeunes lycéens et des jeunes en difficulté placés dans les maisons d’enfants de la région ouest-lyonnaise. «  J’avais besoin de faire une pause dans mon travail en marketing, qui ne me correspondait plus, et d’aller voir ailleurs. Après trois mois passés à travailler avec des jeunes en difficulté, j’ai découvert que le domaine social m’intéresse beaucoup et que je souhaiterais développer des compétences utiles à l’insertion dans le marché du travail à la fin de mon SVE  », nous explique-t-elle.

Combien cela va-t-il coûter?

Si certains sont inquiets des coûts que peuvent engendrer un tel voyage, ils peuvent être rassurés: le transport, la nourriture, l’hébergement et la protection sociale sont pris en charge par le programme Erasmus+.

Ils bénéficient aussi d’argent de poche, d’un soutien linguistique et ils sont suivis par un tuteur. «  J’étais logée dans un appartement avec d’autres volontaires où nous partagions les espaces communs (cuisine, salon..) et nous dormions dans des chambres individuelles. Au début, mes principales craintes concernaient mon entente avec mes colocataires, mais au final nous avons passé de beaux moments ensemble, nous avons découvert le pays et la culture d’autrui. Entre nous, nous parlions anglais, ce qui m’a permis d’améliorer mon niveau et maintenant je suis parfaitement capable de m’exprimer seule à l’étranger », nous dit Prisca, une jeune française en SVE à Chypre pour 6 mois.

«  A tous les jeunes qui hésitent encore à s’engager, je leur dirai un seul mot  : Volunesia – ce moment où tu oublies que tu es volontaire pour changer des vies car c’est la tienne qui change  », nous assure aussi Alexandra. Ce programme est une chance énorme offerte aux jeunes européens, et en particulier à ceux ayant moins d’opportunités. Alors, n’hésitez pas à entrer en contact et à demander conseil aux structures impliquées dans le SVE, elles pourront répondre à vos questions et vous accompagner dans votre démarche.

Tu as entre 18 et 25 ans et tu souhaites faire un Service Civique? Cette annonce est pour toi!

 

Où ?4_LOGO_SC_BASELINE_CARRE

Lyon et Ouest Lyonnais, Rhône

Quoi ?

Le volontaire intégrera une structure jeunesse par l’intermédiaire de FenêtreS : des Maisons d’enfants de Lyon ou un lycée professionnel, ou des associations de l’ouest lyonnais et rejoindra une équipe de professionnels et de bénévoles pour prendre part au fonctionnement de la structure choisie et au développement des activités proposées par notre groupement en fonction de son centre d’intérêt : activités sportives et culturelle, aide aux devoirs, actions de mobilité internationale, atelier d’expression artistique, atelier intergénérationnel, actions de solidarité et de citoyenneté. Il devra également contribuer à la préparation de ces ateliers sous la forme d’une coordination de l’intervention entre les acteurs concernés.
Il doit être patient et impliqué pour motiver l’ensemble des jeunes en stimulant leur curiosité.

Quand ?

À partir du 20 octobre 2016 (10 mois, 25 h/semaine)

Quelle thématique ?

Éducation pour tous

Combien de postes ?

7

Quel organisme ?

Association FenêtreS

Comment postuler ?

Ecrivez nous au assofenetres@gmail.com ou contactez nous directement par téléphone : 06 23 66 36 30, personne de contact Marie Noëlle WEBER.

Activités

« FenêtreS » est une plateforme de coopération d’acteurs de l’Éducation, créée en octobre 2014, qui offre dans le cadre de la Maison d’Enfants à Caractère Social toute une palette d’activités relevant de l’éducation non formelle. Regroupant des associations, une Organisation non gouvernementale européenne, des entreprises, des élus, une mission locale et beaucoup de bénévoles… « Fenêtres » propose un planning d’activités pour les jeunes « en panne » ouvert tant aux mineurs placés, qu’aux jeunes adressés par la Mission locale.

Du lundi matin au vendredi en fin d’après-midi, des personnes issues de divers horizons, professionnels ou non, en activité ou en retraite se mettent à disposition pour partager une passion, échanger autour d’une activité ou transmettre des savoirs, des savoir-faire ou des savoir-être. Ateliers de bricolage, de musique ou de danse, de cuisine du monde, de pêche ou de mobilité, futsal, soutien scolaire ou prévention des addictions … ce qui est recherché, c’est bien la re-mobilisation et la co-construction avec chaque jeune d’un projet d’insertion.

Construire une plateforme de coopération entre acteurs divers et variés (locaux, nationaux et internationaux) afin de développer une multitude d’actions de re-mobilisation à l’attention des jeunes en situation de décrochage avec l’élaboration de stratégies de mutualisation de moyens et de compétences.

La nouvelle application « FenêtreS » – Quoi, Pourquoi, Pour qui ?

Partant du constat que les dispositifs favorisant l’insertion des jeunes par la re-mobilisation sont insuffisamment connus, l’association FenêtreS s’est donnée pour objectif d’informer les jeunes sur l’existence des différentes aides proposées par l’association pour préparer à l’employabilité en fonction de leur profil.

Il s’agit également de faciliter les contacts entre les jeunes, les seniors, les entreprises et les structures d’accompagnement vers l’insertion, le logement et l’emploi.

Le dispositif FenêtreS est un groupement de coopération d’acteurs et se présente comme un soutien vers l’employabilité des jeunes d’âge prioritaire de 16 à 25 ans. Il se décline en un site Web : https://assofenetres.com/, une appli Android et une appli IPhone.

Le groupement développe trois axes d’intervention :

Ces trois axes sont transversaux et sont développés sur l’ensemble d’un processus d’actions. Du point de vue de la navigation, l’ « AppliFenêtreS » est dotée d’une interface simple et intuitive.

Trois types d’entrée sont proposés :

appli fenetresLes logos du bas permettent de nous retrouver sur notre site Web, sur notre Facebook et de découvrir les acteurs de la Plateforme FenêtreS.

Prochainement, les demandes d’aide immédiate seront traitées à partir des données géo localisées.

Publics cibles

Pour les jeunes : 

  • Solliciter une intervention immédiate de proximité mobilisant la société civile, – Rendre accessible nos offres d’accompagnement à partir du lieu où se trouve chaque jeune, – Proposer des réponses alternatives d’accompagnement et de logement. –
  • Avoir accès à l’apprentissage de la mobilité européenne

Pour les seniors : 

  • Solliciter une intervention immédiate de proximité mobilisant la société civile,
  • Proposer une offre d’hébergement intergénérationnel,
  • Proposer bénévolement une activité à des jeunes.

Pour les entreprises : Proposer une offre de visite, de stage, d’emploi et/ou un mécénat de compétence

Pour les institutions :

  • Désengorger les numéros d’urgence
  • Diffuser l’Appli FenêtreS auprès des jeunes et des seniors en les sensibilisant sur la demande d’aide immédiate pouvant être déclenchée en cas de besoin : Fugue, déprime, isolement, prise de produits etc.
  • S’appuyer sur la société civile et compléter l’offre d’intervention en Education

Les Objectifs

  • Développer le Vivre ensemble : « FenêtreS » oeuvre à ce que les jeunes participent activement au développement d’une société coopérative, solidaire et inclusive, s’y sentent intégrés et s’y épanouissent dans les meilleures conditions possibles, indépendamment de leur sexe, de leur origine ethnique et sociale, de leurs convictions, de leurs croyances et de leur niveau culturel.
  • Favoriser le lien intergénérationnel : Il s’agit de co-construire des actions intergénérationnelles entre des jeunes et des séniors avec des étudiants, des bénévoles et des professionnels de divers champs professionnels et diverses institutions publics et privées. Ces actions tournées vers l’extérieur, sur un territoire ciblé, ont pour but de provoquer des rencontres, de favoriser des échanges et de développer des compétences dans des domaines de la créativité et professionnalisant.
  • Développer le sens des solidarités et de la citoyenneté : Nous cherchons tout particulièrement à nouer des partenariats «hors-normes» visant à faire travailler ensemble des acteurs de la société civile et du monde professionnel, dans le but de dépasser les clivages, de créer de la mixité sociale, de mutualiser les compétences et de créer des outils pluridisciplinaires.

Les Olympiades

affiche olympiades-page-001

L’équipe de volontaires en Service Civique de l’association FenêtreS organise le 28 mai une journée ludique regroupant 32 personnes en provenance des différentes structures partenaires.

L’événement se déroulera sur les locaux de l’association FenêtreS, à savoir, l’ADAEAR – La Maison, situés au 38-39 chemin des Brosses à Charbonnières-les-bains, entre 9h30 et 17h.

La journée sera une de partage, de rires, d’amusement et de rencontres entre des personnes d’horizons différents

Nous formerons 8 équipes de 4 participants, en mélangeant les personnes venant des diverses structures. Le thème de la journée sera celui des pirates. A l’abordage !

Toutes les équipes seront conviées à participer aux 8 activités que nous proposons le matin (« A l’abordage, la course à la flotte, l’aventure farfelue, l’agilité du pirate, aveugle dans la brume …»)

La matinée n’est en fait que l’entrée en matière puisque une grande chasse au trésor aura lieu l’après-midi. Chaque équipe sera gagnante ! Le tout sera agrémenté d’un repas le midi constitué de wraps et de salades ainsi qu’un goûter partagé l’après-midi.

La journée sera entièrement gratuite pour les joueurs afin que la participation financière ne soit pas un obstacle !

« Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. »

 

Partenaires : 

Association FenêtreS

Eurocircle Rhône Alpes

ADAEAR – La Maison

Association Stop Chut

Association LEA

Les Cités d’Or

Anim’Action

Lycée Professionnel et Technologique Carrel

 

 

Offre de mobilité : Service Volontaire Européen en Andalousie, Espagne

Vous voulez passer 2 mois dans le sud de l’Espagne cette été ? Alors cette offre est pour vous !

Nous sommes à la recherche d’un(e) jeune français, entre 18 et 25 ans, pour un projet de Service Volontaire Européen de 8 semaines en Andalousie, Espagne.

Les missions du volontaire seront :

  • Participation aux activités sportives avec les jeunes âgés 3-20 ans ;
  • Organisation d’événements publics (culturels, sociaux…) ;
  • Organisation des jeux et d’ateliers (musique, danse, art..) ;
  • Soutien linguistique pour les jeunes.

Si vous êtes intéressés, envoyez-nous vos candidatures (CV et lettre de motivation en anglais) le plus vite possible par mail : eurocircle.rhonealpes@gmail.com !

Tous les frais (transport, hébergement, nourriture) sont pris en charge !

call for evs

 

L’Art et la Mode – Attraction et Divergence

Les échanges, connexions voire influences qui ont réuni L’Art et la Mode depuis de siècles, oscillent entre Attraction et Divergence.

Si la Mode dialogue avec des nombreuses expressions comme le cinéma, la littérature ou le sport, c’est avec les Arts plastiques que la Mode a entretenue des relations privilégies lesquelles perdurent jusqu’à aujourd’hui avec les expressions les plus contemporaines.

La conférence « L’Art et la Mode – Attraction et Divergence » aura lieu mardi, 8 mars, à partir de 20h, au siège de l’Association FenêtreS : 38 Chemin des Brosses, 69260 Charbonnières-les-bains.

L’événement sera animé par Cecira Armitano, diplômée de l’Ecole du Louvre, spécialiste en Art Contemporain et membre d’AICA-France.

Cecira a travaillé comme conservateur en Institutions Muséales en Amérique Latine : au Pérou, Venezuela et Brésil. Depuis 1998, elle est Commissaire d’Expositions Indépendant et a réalisé des projets en France et en Amérique Latine.

Conférence 2 (1)

Journée d’Etudes « Souffrances et dynamiques institutionnelles en Protection de l’Enfance »

L’institution de la Protection de l’Enfance est à un tournant qui nécessite une réflexion approfondie sur les effets de son fonctionnement sur l’éducation, la qualité de vie et la santé mentale des enfants, adolescents accueillis et de leurs familles. En effet, si dans beaucoup de cas, elle réussit sa mission première de « protéger » l’Enfance en danger, les murs de l’institution ainsi que certaines pratiques intra-, inter- ou trans-institutionnelles induisent souvent d’autres maltraitances insidieuses, diffuses, qui amplifient celles d’avant l’arrivée en institution.

On assiste alors non seulement à la souffrance des familles mais aussi à celle des professionnels et de toute l’Institution qui fonctionne en miroir des environnements familiaux carencés. Quel est l’impact de la vie institutionnelle sur la psyché et les comportements des enfants ? En quoi les murs de l’institution affectent-ils les postures professionnelles ? Pour faire face à ces souffrances institutionnelles, des dispositifs tendent à émerger. Quelles sont les conditions de leurs possibilités ? En quoi participent-ils du « vivre ensemble » ?

Cette quatrième journée d’études a pour objectifs de faire un diagnostic du fonctionnement des institutions et de réfléchir à des pistes possibles d’organisation, permettant de répondre aux besoins contemporains. Désinstitutionalisation, mobilité, ouverture, créativité… seront au coeur de nos réflexions qui réunissent professionnels des milieux socio-judiciaires, scolaires et sanitaire aux niveaux local, national et européen.

Comité d’organisation : Frédéric WEBER – Daniel DERIVOIS – Eliane COLOMBIN – Claudine MASSE – Cécile DESCHERE

Responsable scientifique : Daniel DERIVOIS, Professeur des Universités, Psychopathologie et psychologie clinique, Université de Bourgogne Franche-Comté

—-

L’inscription est obligatoire et le montant de 15€ inclut le déjeuner complet et les boissons. Dès réception, une confirmation d’inscription sera envoyée par mail, elle sera accompagnée d’un plan d’accès.

Vous trouverez ici le document d’inscription ainsi que le programme complet et la description de la journée.

Contact: lamaison@adaear.org

Partenaires:

– Laboratoire de Psychopathologie et de Psychologie Médicale (https://www.u-bourgogne.fr/)

– Université de Bourgogne (https://www.u-bourgogne.fr/)

– Université de Bourgogne Franche-Comté (http://www.ubfc.fr/)

– Eurochild (http://www.eurochild.org/)

– Université Catholique de Lyon (http://www.ucly.fr/)

AFFICHE J.E-page-001

Le Parlement Libre des Jeunes – 7 et 8 novembre 2015

Le Parlement Libre des Jeunes est une activité démocratique pendant laquelle des jeunes de 18 à 30 ans s’expriment et s’organisent collectivement pour conquérir ou préserver des droits économiques et sociaux. Celle-ci est organisée par AequitaZ (http://www.aequitaz.org/), une association sans domicile fixe qui a pour but le développement des capacités démocratiques de citoyens.

En automne 2015, plus de 100 jeunes venant de toute la région Rhône-Alpes ont participé au quatrième PLJ, le 07 et 08 novembre à Monestier-de-Clermont, un petit village près de Grenoble. Les jeunes faisaient presque tous partie des associations sociales et éducatives.

Une équipe de FenêtreS, composée par cinq jeunes, a participé au Parlement, la chargée de missions, deux Volontaires Européens, une Service Civique et un jeune du territoire.

Le samedi matin, nous avons commencé le travail en rassemblant les colères et les rêves des participants pour après identifier les thèmes concernés : L’homophobie, la discrimination, les médias, la nourriture et beaucoup plus. Ensuite, nous avons formé des groupes basés sur les intérêts des jeunes dans lesquels nous avions pour objectif de formuler les problèmes fondamentaux de chaque thème. Pendant les deux jours de travail, nous avons essayé de trouver tous ensemble des solutions durables pour les problématiques qui étaient présentées en plénière au final du parlement. La dernière activité a consisté à s’organiser pour des actions futures autour les thèmes du parlement – nous pouvons donc être curieux de voir quelles activités vont être mises en place dans les prochains mois !

En dehors de cela, le système du parlement était aussi remarquable : Aucun des 115 participants a payé pour le week-end à Monestier-de-Clermont, ni pour l’hébergement, ni pour les repas locaux et biologiques, seulement le transport a été à la charge de chaque participant.

L’événement était financé par deux particuliers et par quelques partenaires qui ont mis à disposition leurs produits. Là aussi apparaît clairement que manifestations publiques ne sont pas toujours une question de l’argent – plutôt une question de motivation et d’initiative !

plj