Training Course « Sharing Method, Growing Ideas » – Italie

Retour d’expérience de Benjamin

Training Course d’une semaine en Italie sur l’Education Non Formelle et la Sociothérapie

20170201_122809Je suis actuellement en stage à l’association FenêtreS (Tassin) dans la cadre de ma 3ème et dernière année de formation d’Éducateur-Spécialisé. Grâce à cette association, j’ai eu l’opportunité de participer à une semaine de formation en mobilité dans le cadre d’Erasmus+, qui est un programme pour l’éducation et la formation proposant des projets de mobilité et de coopération en Europe, pour le étudiants et les professionnels.

Je suis donc parti à Scafati (Province de Naples, Italie) du 28/01/17 au 05/02/17, pour participer au Training Course « Sharing Methods, Growing Ideas ».

Cette formation était organisée par Kalimera, une coopérative sociale italienne qui gère différentes structures dans les communes proches de Scafati. Cette semaine avait pour objectif de permettre à des travailleurs sociaux et/ou des jeunes de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques, leurs connaissances et leurs méthodes d’éducation non-formelles. Différents pays étaient représentés (Italie, Pologne, Serbie, Roumanie, Lituanie et France), donnant ainsi une dimension européenne à nos échanges. G

Grâce à cette formation, j’ai pu avoir une introduction à la « sociothérapie », qui est une approche clinique de la sociologie.

Je suis parti avec 3 autres français, une volontaire en service civique également à FenêtreS et 2 professionnels (un Éducateur et un Chef de Service) d’une Maison d’Enfants à Caractère Social, partenaire de l’association.

Avant le départ, nous nous sommes rencontrés à deux reprises pour organiser notre départ et la manière dont nous allions présenter et parler de nos métiers et de l’approche général du social en France.

Cette semaine s’est révélée plus riche que je ne l’imaginais. Je suis parti avec l’envie de découvrir de nouvelles approches de travail dans le secteur du social, et bien-sur dans l’idée de rencontrer de nouvelles personnes (professionnels ou non) afin d’échanger les uns avec les autres. Je ne pensais pas que ce séjour serait aussi fort humainement.

20170202_105339Nous avons eu l’occasion de visiter des structures, dans des champs d’actions différents (sociales, médico-sociales…), de natures différentes (institution , coopérative, association…). Certaines ont plus retenu mon attention comme l’institut de formation OIERMO, pour sa façon d’enseigner et d’organiser des ateliers et cours plus pratiques. Dans cet institut les professionnels interviennent pour partager leurs connaissances et leurs compétences avec des jeunes et les accompagner dans leurs parcours d’insertion professionnelle. J’ai pu y retrouver une approche d’éducation non-formelle telle qu’elle est mise en place à l’association FenêtreS.

La visite de la crèche sociale, gérée par la coopérative Kalimera, a aussi été un moment fort de ma semaine car les professionnels nous ont très rapidement intégré à leur travail, et nous ont permis d’accompagner les enfants lors d’ateliers artistiques ou pendant le déjeuner, malgré la barrière de la langue et le fait qu’ils ne nous connaissaient pas.

La rencontre avec des lycéens du secteur social a aussi été intéressante. Après une présentation générale du programme Erasmus+ et de notre Training, nous avons pu par petit groupe, prendre un groupe d’une vingtaine d’étudiants pour échanger sur les représentations et les préjugés que chacun pouvait avoir sur les autres pays, et ce en suivant la méthode que nous voulions.

Dans un premier temps pour briser le silence et faire plus facilement leur rencontre, nous leur avons proposé un atelier d’expression que nous avions appris quelques jours plus tôt. Puis, nous avons pu débattre et échanger sur nos pays et cultures respectives. Notre groupe était le seul à ne pas être accompagné par un formateur du Training ou par un des professeurs du lycée. Ce qui, je pense, a permis aux jeunes de s’exprimer plus librement. J’ai beaucoup aimé cette heure à leur contact.

En plus des visites, la rencontre avec les autres participants et/ou les organisateurs de cette formation a été pour moi très enrichissante. Faire la connaissance de chacun (que ce soit leur personnalité, leurs approches et leurs méthodes ) et apprendre à leur contact a été pour moi d’une grande richesse.

J’ai apprécié discuter, échanger avec tous, car chacun avait quelque chose à apporter. Pour cela, les temps informels (repas, pauses, trajets…) ont été très importants. Je pense que ce sont des moments à investir lors d’un Training, et encore plus lorsqu’il est de courte durée.

Grâce à ces temps informels, tout comme les temps de formation en groupes, j’ai eu l’occasion de rencontrer chacun des participants. Je me suis reconnu dans certaines approches et des affinités se sont rapidement créées, malgré la barrière de la langue, car chacun a fait l’effort de parler en anglais (qui était la langue de travail au cours de cette semaine).

Avec le recul, je peux dire que toutes les approches et méthodes ont été de bons enseignements. Comme mentionné précédemment, je me suis reconnu dans certaines, comme pour les valeurs mises en avant par les Lituaniens ou dans certaines actions (ex : maraude) que j’ai pu retrouver avec une association de Pologne.

Lors de ce Training, nous avions tous en commun certaines valeurs, notamment en ce qui concerne les méthodes d’éducation non-formelle, et l’envie d’échanger pour améliorer nos pratiques. Ainsi, aussi différentes soient-elles, toutes ces pratiques sont ou peuvent être complémentaires.

Pour conclure, cette semaine de formation, de rencontres, d’échanges a été plus riche que je ne le pensais. L’expérience humaine a alors dépassé mes premières motivations qui étaient au départ plutôt de l’ordre de l’expérience professionnelle.

J’ai été surpris de voir que nous pouvions communiquer et nous comprendre, que la barrière de la langue n’ait été que symbolique et qu’elle fut dépassée si vite.

Les nombreuses visites, les thèmes abordés, les personnes rencontrées font de cette semaine une expérience très dense. Personnellement et professionnellement, j’en reviens avec des nouvelles idées, des envies et pourquoi pas de nouveaux projets.

Et déjà, si l’opportunité se présente de nouveau, la volonté de repartir.

20170130_111107

Publicités